Déc 26

Le financement du futur barrage de Souapiti loin d’être bouclé

Les travaux de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti lancés en grande pompe par le fasciste Laadji Alifa Lorra en présence du Gambien Yaya Jammeh le mardi 22 décembre risquent d'aller moins vite qu’il le dit.

Ce barrage, selon les fiches techniques présentées ce jour, aura une hauteur de 116 m sur terrain naturel et d’une longueur de 1125 m à la crête. Avec une puissance installée de 515 mégawatts, il sera doté d'un poste de départ de 225 kilovolts. Ce projet qui était en veilleuse depuis 1947 est évalué à un coût global de 1,5 milliard de dollars et son exécution devrait s'étendra sur 58 mois. Les travaux sont confiés dans le cadre d’un marché de gré à gré à China International Water & Electric Corporation (CWE), l'entreprise chinoise qui n’a pas fini de réaliser le barrage de Kaléta.

Les parties guinéenne et chinoise sont convenues du mode de financement "public-privé". L'état guinéen, CWE, Exim Bank sont d'accord de cofinancer le projet avec l’intervention d'autres investisseurs privés. Mais pour l'instant, aucun intervenant n'a mis de l'argent sur la table. Des discussions seraient toujours en cours pour définir le degré d'engagement de chaque partenaire.

Attendons de voir ce que deviendra cette autre première pierre poser !